Le jeu de la fiction et du réel: entre symbioses et tensions

Publié le 7 avril 2012 Mis à jour le 19 septembre 2018

Cette journée d’étude s’attachera à discuter la conception de la relation entre fiction et réalité, en interrogeant notamment le point de vue de l’auteur ou de l’artiste, mais aussi du lecteur ou du spectateur.
07/04/2012

« La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c’est la littérature. » Telle est la conception des enjeux de la littérature exprimée par Proust dans Le temps retrouvé (A la recherche du temps perdu).
Quand peut-on dire qu’un auteur ou un artiste fictionnalise la réalité ? Quelles transformations, déformations fait –il subir au réel ? Comment le réel vécu, observé, éprouvé, mis à distance nourrit-il la création ? En quoi l’oeuvre porte-t-elle les traces de ces métamorphoses mais aussi les traces du réel, du vrai, du vraisemblable ?
Dans quelle mesure le lecteur perçoit-il ces relations ? Est-il manipulé, initié, éclairé par l’artiste ? Comment cette fictionnalisation de la réalité le ramène-t-il à son vécu ? Lui permet-il de le fictionnaliser, de revisiter le réel, d’agir sur lui-même comme sur l’autre et l’ailleurs ?
Les études pourront aborder les oeuvres littéraires et artistiques françaises, francophones mais aussi étrangères comme des expériences multiples en les confrontant par exemple aux notions de vraisemblance, de vérité, d’illusion, de fabulation, de diction et de fictionnalisation. En interrogeant par exemple les oeuvres de Didier Daeninckx, les communications pourront également s’attacher à la notion de sujet-lecteur.
  • Alexandre Gefen, Université de Bordeaux III - "Nouvelles frontières de la fiction"
  • Irina de Herdt, Université de Gand - ''Inventer pour dire la vérité': l'écriture de la «vérification» chez Jean-Benoît Puech"
  • Vincent Ferré, Université Paris XIII - "De quel monde parlent les ''énoncés de réalité'' fictionnalisés ? L'exemple de Proust"
  • Table ronde avec la participation d'étudiants de l'UPEC-IUFM
  • Miguel Almiron, Université Paris-Est Marne-la-Vallée - "El sueño ou l'inaccessibilité du réel"
  • Didier Daeninckx, écrivain - "De Meurtres pour mémoire à Missak en passant par Cannibale: quand la réalité valide la fiction"
  • Didier Daeninckx - Echanges avec la salle
  • Manuelle Duszynski, UPEC - IUFM - "La fictionnalité dans le théâtre contemporain"
  • Raluca Mocan, UPEC - "L'expérience théâtrale, entre fictif et effectif"
  • Gilles Rocher, artiste plasticien - Conférence dans le cadre de l'exposition «36 situations dramatiques»