Épistémologie, savoirs et champs disciplinaires : questions d'apprentissage

Publié le 9 février 2011 Mis à jour le 19 septembre 2018

Chaque année, l’IUFM de l’académie de Créteil organise une conférence de consensus centrée sur l’une des questions vives qui font débat dans l’actualité de la formation des enseignants. Le principe de la conférence de consensus consiste à exprimer le dissensus qui se fait jour au sein d’une communauté scientifique à propos d’une question controversée et à tendre vers la réduction de ces divergences. Un jury, réuni sous l’autorité d’un président, participe aux débats ; il assure la médiation entre la diffusion des résultats de la recherche et les prescriptions adressées aux formateurs d’enseignants. La 7ème conférence de consensus opposera et rassemblera des enseignants-chercheurs sur la thématique « Épistémologie, savoirs et champs disciplinaires : questions d'apprentissage ».
09/02/2011

  • Élisabeth NONNON : professeur des universités en sciences du langage - "Comment une réflexion épistémologique peut-elle prendre en compte la dimension normative des objets d'enseignements ?"
  • François DOSSE : professeur des universités - "Le double tournant pragmatique et herméneutique en histoire"
  • Denise ORANGE-RAVACHOL : maître de conférences HDR, didactique des Sciences de la Vie et de la Terre - "Biologie et géologie : histoire naturelle ou mariage de raisons ?"
  • Jean-Louis MARTINAND :  professeur émérite, didactique des sciences et techniques - "Penser les activités éducatives en sciences et techniques : épistémologie appliquée ou problématisations curriculaires ?"
  • Yannis DELMAS-RIGOUTSOS : maître de conférences, épistémologie-histoire des sciences - "Quelques leçons de l'épistémologie des sciences expérimentales en vue de leur enseignement"
  • Erich WEIDER : expert en bilinguisme pour le département de l'Instruction publique du canton du Jura - "Le bilinguisme à l'école : cheval de Troie ? dada ou hobby ?" - Non enregistré

Le jury, présidé par Dan SAVATOVSKY professeur des universités en linguistique à l'université de Bourgogne et composé de formateurs et de représentants institutionnels est en charge de la rédaction d’un texte de synthèse.