Robin Bosdeveix, nouveau directeur de l’Inspé de l’académie de Créteil

Publié le 8 juillet 2021

Monsieur Robin Bosdeveix a pris ses fonctions de directeur le 2 juillet 2021 et remplace ainsi Brigitte Marin, ancienne directrice depuis 2014.  

Photo
Photo
Date(s)

le 8 juillet 2021

Tout d’abord professeur agrégé (PRAG) à l’UFR sciences du vivant de l’université Paris Diderot (Paris 7), Robin Bosdeveix est devenu maître de conférences à l’issue d’une thèse à l’interface entre didactique de la biologie et histoire des sciences, qui lui a valu une double qualification CNU en sciences de l’éducation et de la formation d’une part (section 70) et en épistémologie, histoire des sciences et des techniques d’autre part (section 72).La formation des enseignants constitue le fil rouge de son parcours professionnel.

Recruté en 2000 pour mettre en place la préparation au CAPES SVT de l’université Paris Diderot qui s’est rapidement associée à l’UPEC (Paris 12 à l’époque), il a ensuite développé son expertise de la formation des enseignants par la mise en place de plusieurs cursus, notamment la préparation à l’agrégation interne SVT de l’académie de Créteil et la licence pluridisciplinaire de formation des professeurs des écoles de l’université Paris 7. Lors de la création des Éspé en 2013, il a contribué activement à la création du master MEEF second degré parcours SVT de l’Éspé de l’académie de Créteil, fruit du partenariat entre l’université Paris-Est Créteil et l’université Paris Diderot. Par la suite, il a été recruté en 2018 à l’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) devenue inspection générale de l’éducation du sport et de la recherche (IGESR).

Ses activités d’inspecteur général ont également porté en grande part sur la formation initiale et continue des enseignants. Il préside depuis trois ans le conseil de l’Inspé de l’académie de Clermont-Ferrand. Il a également conduit en 2019/2020 une mission d’accompagnement de l’Inspé de l’académie de Versailles. Dans le champ de la formation continue, Robin Bosdeveix a participé à l’organisation des assises nationales de la formation continue en 2019 puis, en 2020, à une mission de l’IGESR sur l’ingénierie de formation continue en académie.

Enfin, dans le cadre des missions de correspondant académique IGESR de l’académie de Toulouse, il a conduit cette année plusieurs missions liées à la formation des enseignants, notamment le suivi de la mise en œuvre du plan mathématiques à l’école primaire et le suivi de l’accompagnement des professeurs stagiaires dans le contexte des concours 2020 sans épreuve orale.Robin Bosdeveix est depuis le 2 juillet le nouveau directeur de l’Inspé de l’académie de Créteil. 
 

Sa lettre aux personnels de l’Inspé

« Chères et chers collègues,

Je suis honoré d'être nommé directeur de l'Inspé de l'académie Créteil et de pouvoir travailler à vos côtés au service de la formation des enseignants, des conseillers principaux d’éducation et des formateurs. C’est pour moi l’occasion de retrouver cette belle maison, pour laquelle j'ai travaillé plusieurs années dans le cadre de la formation des professeurs de sciences de la vie et de la Terre et à laquelle je suis resté associé par le biais de mon laboratoire de recherche, le LDAR.

Rejoindre l’Inspé est pour moi une mission riche de sens car la formation des enseignants revêt une utilité sociale majeure. Nous le savons : les pratiques enseignantes s’installent avec une relative stabilité au bout de quelques années d’expérience. Il est donc indispensable de développer les compétences professionnelles dès la formation initiale et d’installer une dynamique de développement professionnel continu. Je pense en particulier aux compétences de travail collaboratif, car, en France, le travail enseignant est encore trop souvent solitaire. De plus, l’académie de Créteil est un territoire qui mérite que l'on s'y investisse pleinement, en raison de son dynamisme et de son caractère pilote sur de nombreux sujets mais aussi en raison des inégalités sociales qui pèsent sur les performances scolaires des élèves. Avec un grand nombre de professeurs stagiaires et un taux élevé de jeunes enseignants, la formation est plus qu’ailleurs un levier essentiel de la professionnalisation des enseignants et des CPE au service de la réussite de tous les élèves.

Je tiens à vous présenter succinctement mon parcours professionnel qui me conduit à vous rejoindre aujourd’hui. Tout d’abord professeur agrégé (PRAG) à l’UFR sciences du vivant de l’université Paris Diderot (Paris 7), je suis devenu maître de conférences à l’issue d’une thèse à l’interface entre didactique de la biologie et histoire des sciences, qui m’a valu une double qualification CNU en sciences de l’éducation et de la formation d’une part (section 70) et en épistémologie, histoire des sciences et des techniques d’autre part (section 72). La formation des enseignants constitue le fil rouge de mon parcours professionnel. Recruté en 2000 pour mettre en place la préparation au CAPES SVT de l’université Paris Diderot qui s’est rapidement associée à l’UPEC (Paris 12 à l’époque), j’ai ensuite développé mon expertise de la formation des enseignants par la mise en place de plusieurs cursus, notamment la préparation à l’agrégation interne SVT de l’académie de Créteil et la licence pluridisciplinaire de formation des professeurs des écoles de l’université Paris 7.

Lors de la création des Éspé en 2013, j’ai contribué activement à la création du master MEEF second degré parcours SVT de l’Éspé de l’académie de Créteil, fruit du partenariat entre l’université Paris-Est Créteil et l’université Paris Diderot. Par la suite, j’ai été recruté en 2018 à l’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) devenue inspection générale de l’éducation du sport et de la recherche (IGESR). Mes activités d’inspecteur général ont également porté en grande part sur la formation initiale et continue des enseignants. Je préside depuis trois ans le conseil de l’Inspé de l’académie de Clermont-Ferrand. J’ai également conduit en 2019/2020 une mission d’accompagnement de l’Inspé de l’académie de Versailles.

Dans le champ de la formation continue, j’ai participé à l’organisation des assises nationales de la formation continue en 2019 puis, en 2020, à une mission de l’IGESR sur l’ingénierie de formation continue en académie. Enfin, dans le cadre des missions de correspondant académique IGESR de l’académie de Toulouse, j’ai conduit cette année plusieurs missions liées à la formation des enseignants, notamment le suivi de la mise en œuvre du plan mathématiques à l’école primaire et le suivi de l’accompagnement des professeurs stagiaires dans le contexte des concours 2020 sans épreuve orale.

Ainsi après 18 ans à l’université et presque 4 ans à l’inspection générale, je possède une double culture professionnelle, qui, je l’espère, me permettra de jouer le rôle de trait d'union entre le monde universitaire et le monde scolaire, à l’image d’une caractéristique importante de l'Inspé, composante universitaire en partenariat étroit avec le rectorat et les directions des services départementaux de l’Éducation nationale. Dans le cadre d’un détachement à l'UPEC pour cinq ans (et non pas d’une mise à disposition), je quitte donc l'inspection générale pour rejoindre à nouveau l'université.

Sans vouloir être trop long, je tiens à partager avec vous quelques-unes de mes ambitions pour l'Inspé de l’académie de Créteil. Comme vous le savez, l’année prochaine sera marquée par la mise en place des nouvelles maquettes, dont l'élaboration a débuté il y a maintenant presque deux ans. Avec une réforme d’une telle ampleur, il sera important de prendre le temps d’évaluer les changements apportés à nos formations. Je porte des valeurs de collégialité et de transparence : nous ne pourrons réussir qu’ensemble. Dans cet esprit de dynamique collective, je tiens à vous rencontrer prochainement, qu’il s’agisse des services administratifs, des équipes enseignantes et des élus qui vous représentent dans les instances de l’Inspé. Après les congés d’été, je proposerai une réunion à chaque équipe disciplinaire afin de mieux vous connaître et échanger avec vous sur le fonctionnement de votre équipe, vos projets et les difficultés éventuelles.

Par ailleurs, nous allons devoir œuvrer pour élaborer et mettre en œuvre un véritable continuum de formation, que le schéma directeur de la formation continue 2019/2022 appelle de ses vœux dans le premier comme dans le second degré. En plus de la préprofessionnalisation en amont du master MEEF, il est essentiel de travailler avec l’Éducation nationale pour construire une formation continuée des néotitulaires (T1-T2-T3) et proposer une formation prolongeant le master MEEF et adaptée aux besoins de chaque jeune enseignant. Un changement de paradigme est devant nous en passant de la logique de formation continue à celle de développement professionnel des personnels de l’Éducation nationale. L’Inspé doit y prendre une place importante.

Il est également essentiel de poursuivre le soutien à la recherche et de faire émerger des projets de recherche en éducation novateurs, s’appuyant sur les unités de recherche des quatre universités de l’académie et en impliquant largement les formateurs de l’Inspé qui le souhaitent. Le développement de la structure fédérative de recherche (SFR) pour l’éducation et la formation est un enjeu important pour notre Institut. En effet, la recherche nourrit la formation initiale et continue, ainsi que la formation de formateurs si essentielle pour notre institut.

Je porte également l’ambition de poursuivre l’amélioration de la vie à l’Inspé, dans ses cinq sites de formation, y compris sur un plan patrimonial. Œuvrer collectivement pour accroitre la qualité de vie au travail est un enjeu important pour le bien-être et l’épanouissement de tous les personnels, comme celui des étudiants. Je tiens enfin à remercier tout particulièrement Brigitte Marin qui a dirigé l'Éspé puis l’Inspé durant huit années, marquées par deux réformes successives. Je remercie également très chaleureusement Sophie Renaut et Denis Alamargot, qui ont accepté de poursuivre leurs missions de directrice et de directeur adjoints de l’Inspé.

Les congés d’été arrivent prochainement, je vous souhaite un bon repos largement mérité, après cette année marquée par la crise sanitaire et le travail sur les nouvelles maquettes de formation.

Robin BOSDEVEIX
Directeur de l’Inspé de l’académie de Créteil
Université Paris-Est Créteil »