Vous êtes ici : Accueil FRL'INSPÉPrésentationHistoire de la formation des enseignants

Histoire de la formation des enseignants

IUFM-Melun   ESPE-Bonneuil-sur-Marne

1833

La loi Guizot sur l'instruction primaire, mise en place le 28 juin 1833, consiste à créer une école dans chaque commune et une Ecole Normale dans chaque département afin de former les instituteurs.

1879-1883

Les lois scolaires de Jules Ferry cadrent et formalisent les réglementations de l’école :
En 1879 : obligation pour chaque département de créer une Ecole Normale d’instituteurs ou d’institutrices;
En 1881-82 : L’école devient gratuite et obligatoire pour tous (de 6 à 13 ans). L’instruction morale et civique remplace l’instruction religieuse.

1989

Le 10 juillet 1989, la loi Jospin d’orientation sur l’éducation implique la création d’un Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) dans chaque académie. Ceux-ci vont progressivement remplacer les Ecoles Normales (formation des instituteurs), les Centres Pédagogiques Régionaux (CPR, formation des professeurs de collèges et lycées) et les Ecoles Normales Nationales d’Apprentissage (ENNA, formation des professeurs de lycées professionnels).

2005

La loi Fillon d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École exprime des objectifs pour l’école : élever le niveau de formation des élèves, donner à tous les même chances, améliorer l’enseignement des langues, favoriser l’insertion professionnelle… Il s’agit d’un projet de modernisation de l’école qui modifie le Code de l’Education.
Le statut de l’IUFM passe de celui d’Etablissement Publics à caractère Administratif (EPA) à celui d’Ecole interne à l’université de rattachement. Les IUFM ne sont plus indépendants.

2008

La loi Fillon d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École prévoyait une période de 3 ans pour mettre en œuvre l’intégration des IUFM aux universités. Les Instituts sont désormais des composantes à part entière de leur université de rattachement.

2010

Le 2 juillet 2010, la réforme de la Masterisation est adoptée. Elle entraine l’augmentation du niveau de qualification des enseignants qui seront désormais recrutés en Bac +5 au lieu de Bac +3. Elle modifie profondément les modalités de recrutement et de formation des enseignants (1er et 2nd degré).

2013

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013 prévoit la suppression des IUFM qui cèdent leur place aux Écoles Supérieures du Professorat et de l'Éducation le 1er septembre 2013. Ces nouvelles écoles sont toujours des composantes universitaires et organisent la formation initiale et continue des futurs enseignants, en étroit partenariat avec les rectorats et les universités.
Cette réforme modifie profondément la formation des enseignants qui bénéficient d'une année de Master 1 à l'ESPE et d'une année de Master 2 en alternance entre le statut d'étudiant au sein de l'ESPE et le statut de fonctionnaire-stagiaire exerçant en classe.


2019

La loi Pour une école de la confiance promulguée le 28 juillet 2019 prévoit le remplacement des Écoles supérieurs du professorat et de l'éducation (ESPÉ) par les Institut nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation (Inspé) dans chaque académie et le réajustement des maquettes de formation des masters MEEF. Cette loi a pour objectifs :
  • une formation plus homogène et plus efficace sur l'ensemble du territoire au sein de l'Inspé ;
  • une ouverture à l'international renforcée ;
  • l'affirmation d'un continuum de formation ;
  • le renforcement de la part du temps de formation assurée par des praticiens.
> En savoir plus sur le site www.devenirenseignant.gouv.fr